Le blog du phénix

08 septembre 2010

News

Un peu de nouvelles ne nuisent pas...

L’heure de la rentrée à sonné ici comme ailleurs, je retrouve ce big écran de temps à autre, voyageant entre atelier et bureau, entre machine et clavier, entre téléphone (je rêvais d’un autre monde) et livraison...

Romain à repris le chemin du boulot, alternant patron et école, il s’y plait bien, juste le pouce droit écrasé courant juillet, l’ongle est ENFIN tombé !

Pierre a fait sa rentrée hier en 4è B, classe de mongole (suivant ses dires !) t’y é un bon mon fils !!

Pourquoi hier ? ben nous sommes partis à Toulon jeudi dernier marier le frangin et retour lundi soir, au fait sur le trajet (TGV) j’ai vu à un moment Montélimar, j’ai bien regardé par la fenêtre mais pas vu de Tomaline ! arfff !!

C’est quand même chouette le Sud, super temps pendant 5 jours, la mer à 23°, le ciel bleu, les cigales, les embouteillages... le paradis quoi !
Mariage de ouf !! il a les moyens le frangin !!
Comme je l’ai marqué sur facebook, voici le lien où c’est déroulé la cérémonie : www.domaine-pourret.fr
Absolument magnifique, je n'en reviens toujours pas, je tacherais de mettre des photos dès que le frangin m’aura envoyé un DVD.

Mon statut de garde-pêche continu, pas de problèmes particuliers, sauf un qui va m’obliger à comparaitre au tribunal le mois prochain, j’ai chopé des cambrioleurs courant juillet, et suis le seul témoin dans l’affaire ! mais ça fera l’objet d’une autre note...

Voili voilou quelques news
Bisous les gens

Posté par lephenix à 09:04 - Commentaires [22] - Permalien [#]


20 janvier 2010

Pour l'exemple...

Fusillé pour l’exemple, Julien Brillant n’est toujours pas mort.

« Peloton, à mon commandement. En joue. Feu ! »

Et Julien Brillant, les yeux bandés, s’écroule avec neuf de ses camarades d’infortune…

Un criminel Julien ? Non, un malchanceux. Il n’a commis aucune forfaiture, aucune faute. Il a toujours obéi aux ordres, même aux plus insensés. Victime du sort qui l’a désigné, et aussi de la folie criminelle de chefs militaires ayant perdu toute  mesure de valeur humaine. Quand son nom fut appelé, il savait. Il savait qu’il allait mourir, bien sûr, mais la mort, il l’attendait chaque jour depuis deux ans, au milieu de cette  indicible tuerie, parmi  la boue, le sang et la chair mêlés. Presque une délivrance.

Oui, mais c’était la guerre, nous étions en 1916, le 26 août exactement, et l’enthousiasme guerrier de 14, chauffé par des décennies de propagande revancharde dès l’école primaire, s’était considérablement élimé au cours des innombrables hécatombes, pour enfin déboucher sur un véritable découragement, un désespoir extrême. Et cette atmosphère lourde de révolte muette pesait fortement sur le régiment de Julien Brillant, comme sur tant d’autres. On aurait tout fait pour sortir de cet enfer de feu et de bestialité, certains se mutilaient volontairement afin de devenir inaptes au combat, bien que cela fut sévèrement puni. Sortir, sortir de ce cauchemar gigantesque, tel était le rêve de ces poilus couverts de saletés de toutes origines.

Et pour Julien le cauchemar venait de se terminer, en quelque sorte. Son régiment avait donné des signes de fatigue et de découragement. Pour tenter de relancer un peu de hargne il fallait faire des exemples. Dix noms de poilus hagards et couverts de vermine, pris au hasard, furent appelés pour être immédiatement conduits au peloton d’exécution, devant les autres camarades médusés. Pour l’exemple.

Des Français fusillant des Français. Quelle tristesse ! Quelle honte ! Environ 650 soldats connurent le sort de Julien Brillant, né à B*** le 18 décembre 1880, fils d’un humble cordonnier de la rue de Luynes. Il avait trente-six ans, marié et père de famille. Cette famille qui devra cacher la vérité pour éviter l’opprobre des bons Français, des patriotes. La veuve n’aura bien sûr pas droit à une pension, comme les nombreuses autres épouses dont le mari était disparu en combattant. Et le nom de Julien Brillant, ne figurera sur aucun monument. Un nom qu’il faut taire, un nom méprisé. Antihéros malgré lui, il sera oublié pendant près d’un siècle.

Son acte de naissance consulté, le décès n’y est pas indiqué.  Il ne figure pas au nombre des décès de 1916 sur le registre d’état civil de la commune de B***, comme il devrait normalement s’y trouver notifié.

Administrativement, depuis 1880, Julien Brillant vit toujours…bien que fusillé en 1916. Fusillé pour l’exemple…

Posté par lephenix à 08:17 - Commentaires [8] - Permalien [#]

25 novembre 2009

Magie.....

..... de Noël
Et oui, dans 1 mois c'est Noël, à cette heure là beaucoup de bambins seront au pied du sapin, les yeux pétillants devant les cadeaux.
Magie de Noël pour petits et grands, instants qui nous font oublier pour un temps nos soucis de la vie quotidienne.
Pour ma part je n'aime pas trop ces fêtes de fin d'année, le côté festif est toujours bien agréable mais ces moments font remonter aussi des souvenirs bien moins drôle, du temps où maman était malade et ces 3 ou 4 réveillons qui pour moi n'étaient qu'un soir comme les autres, quand moi je me couchais de bonne heure et qu'ailleurs on commençait seulement la fête.

J'ai demandé à mon grand ce qu'il voulait pour Noël hier soir, fringues ou machine-outil ?

Devinez ?????? hannn machine-outil bien évidement !! .... et une grosse hein tant qu'à faire, ou alors plusieurs petites !!

Dis fiston... j'ai pas gagné au loto hein :o)

Posté par lephenix à 08:35 - Commentaires [12] - Permalien [#]

13 octobre 2009

Le week-end d'un garde-pêche

Samedi matin 3h45, fichu réveil qui sonne déjà ! tu l’as voulu alors faut y aller...

Un bol de café, un brin de toilette, et enfilage de la tenue, pantalon treillis, chemise manche longue, pull, parkas, les bottes sont froides !!, c’est parti....

Crachin épais ce matin, temps de breton pour une journée pêche ! Je traverse la ville endormie, les plans d’eau se profilent, je gare la voiture à l’abri des regards, tout est calme, je suis le seul arrivé.

Les premiers ne devraient pas tarder, je presse le pas dans la nuit noire, décidant de me mettre à l’abri sous un grand chêne, proche du lac avec une vue me permettant de surveiller l’entrée et aussi de ne pas trop mouiller.

Il est 4h30, une chouette m’interpelle, j’ai pas de souris à lui donner, 16h45.... une voiture, je la reconnais, le jeune Mickey que son père amène (pas un temps à mettre un sccot dehors !)

Deuxième voiture qui arrive... 2 hommes et une femme en descendent, des habitués, je les reconnais, surtout le barbu, sont malades à cette heure !! ils ont dû faire 50 bornes pour venir ici, tout ça pour commencer à ne pêcher qu’au coup d’envoi à 8 heures.

Les piles s’agitent à l’arrière des coffres, les voilà qui font le tour du plan d’eau et se dirigent vers moi, je ne bouge pas dans la pénombre, ils passent à 3 mètres de moi sans me voir, commencent à installer leurs matériel. Au bout de quelques minutes, les mains dans les poches, ils se mettent à discuter, c’est marrant les conversations des gens quand ils ne savent pas qu’ils sont surveillés !!
-le barbu : “t’es au courant, le charpentier qui tenait la buvette avant, ben il n’est plus là, il a démissionné, tant mieux c’était une grande gueule, et puis l’autre qu’était avec lui, un jeune grand costaud, pas fin, il n’est plus là non plus, il est passé garde”..... heu ben c’est de moi là qu’ils parlent !!!!!
- Mickey “ouais ben si ça se trouve il va venir contrôler ce matin !”
- “mais nan, il est pris sur les rivières, on va pas le voir”..... désolé mon coco je suis là, tout prêt de toi !
- “de toute façon on a nos cartes de pêche, il peut pas dire grand chose......”

La matinée s’est passée sans encombre, au coup d’envoir à 8 heures, on dénombrait 126 pêcheurs, les quelques pêcheurs contrôlés étaient tous en régle, et il n’y eu que quelques bredouilles, tant mieux.

Vers 17h, sur l’autre plan d’eau j’entends se qui me parait être des coups de carabine, je décide d’y aller jeter un oeil, plus je m’approche plus je m’aperçois qu’il  ne s’agit pas de coup de feu, 5 VTT par terre, des jeunes qui s’amusent dans la rivière, “vous faites quoi là avec vos pétards ?”
- “Rien m’sieur, c’est Jordan qui avait des pétards, c’est pas nous”
- “Il est où Jordan ?”
- “Ben il vient de partir en courant !”...... bizarre je n’ai rien vu !
- “bon maintenant ça suffit, allez jouer plus loin, y’a des pêcheurs qui vont rouspéter”
- “oui m’sieur”... ils enfourchent leurs vélos et s’éloignent sur le petit chemin... 30 secondes après ils m’interpellent au loin, je me retourne...
- “hé ho, tralala, on les a les pétards” me disent ils en brandissant un sac plastique ! les petits enfoirés, ils m’ont bien eu, y’a jamais eu de Jordan !! quelle imagination ! enfin... ils ne faisaient en fait rien de bien méchant !

Je reprend mon tour, 17h30 environ, bientôt être l’heure de boucler, tiens tiens.... le barbu et sa woman ! surpris de me voir... “bonjour”.... “bonjour, ça mord ?"
- “heu ben faut pas se plaindre, vous voulez voir nos cartes ?”
- “non pas besoin je sais que vous les avez, n’est ce pas ? je le savais à 4h45 ce matin”.... (tiens on fait déjà moins le main là !)
- “je peux voir vos prises svp” ..... heu ben oui...
- “madame votre sac svp, étalez vos prises par terre”..... 9 truites.... ok c’est bien
- “Monsieur, vos poissons svp”
- “ben c’est à dire que......” - “que quoi ?” j’en ai 10.... faites voir.... en effet il m’étale 10 truites sur l’herbe.
- “tiens donc, vous connaissez le règlement, vous savez qu’au bout de 10 truites par jour et par pêcheur on doit arrêter de pêcher, vous le savez ça ????”
- “oui, mais c’est à dire que j’aidais ma femme à prendre sa dixième.....”
- “ bon allez vous me pliez vos cannes et vous partez, c’est le premier et dernier avertissement ok, vous voyez que le “jeune, grand costaud pas fin” peut être sympa quand il veut.....

Ma foi ils ont pliés bagages dans les minutes suivantes, m’ont remercié et sont partis, un peu penaud je dois dire !!

Le dimanche après midi, de nouveau en tenue, j’arpente cette fois non pas le tour des plans d’eau mais un secteur de rivière, hélas macabre découverte... Gisaient dans un pré une vache et son veau, tous deux morts, sans doute suite au vêlage qui s’est mal déroulé, j’ai passé plus de 2 heures à retrouver le propriétaire des animaux pour l’en avertir

C’est ça aussi le métier de garde pêche, il n’y a pas que de la répression, mais aussi un peu d’humanisme... et si j’ai signé, c’est aussi un peu pour ça aussi...

Posté par lephenix à 09:42 - Commentaires [40] - Permalien [#]

29 septembre 2009

Blog en réveil

Me baladant si et là, je m'aperçois que la blogosphère est n'est plus ce qu'elle était, les bloggeurs se sont rabattus sur facebook, sans doute plus attrayant, plus convivial, plus facile, plus design, plus in, mea culpa ? certes moi aussi j'ai ma page sur FB, mais je préfère le blog, sans doute par nostalgie aussi.

Je ne suis plus trop présent je l'avoue, mon job au sein de l'entreprise à changé, nouvelle direction, beaucoup plus à surveiller la production et donner un coup de main quand il le faut, donc beaucoup moins de temps devant l'ordi à mon grand regret.

Quand j'entends les problèmes chez France Télécom, je comprend un peu ces travailleurs qui "pètent les plombs", plus le temps passe et plus je me dis que je me dois de changer de job, quand on n'aime plus son métier et qu'on se lève le matin en se disant vivement ce soir, c'est que la sonnette d'alarme est tirée.

Tout cela pour vous dire que j'étais de retour

Posté par lephenix à 09:14 - Commentaires [26] - Permalien [#]


30 juillet 2009

Tout va bien.....

Mesdames et messieurs bonjour,

ici votre commandant de bord, bienvenue à bord du vol AF 2009 à destination de Paris Roissy Charles de Gaulle, nous devrions attérir dans quelques heures si tout va bien.

Voici quelques nouvelles de métropole depuis votre départ :
Le président, victime d’un grave malaise dû au surmenage nocturne avec Carla devrait néanmoins assister au mariage de Cécilia en compagnie de madame Aubry.

Le stade Vélodrome toujours en ébulition après la perte de la petite culotte (toujours introuvable) de Madonna sur scène.

Selon un sondage ipsos, france3, le parisien, voici, paris match, RTL, l’équipe et j’en passe, 374 femmes musulmanes porteraient le voile intégral en France. (ont juste oublié de dire que toute les 4 minutes une femme se fait violer en France)

En Corse les incendies font rage, les deux incendiaires arrêtés sont des pompiers volontaires qui mettaient le feu pour toucher des indemnités auprès de leur caserne lors d’intervention. L’état parle de renflouer les caisses des casernes sinistrées, oooh peutit... le feu oui, mais pas pendant la siesteu ! fait trop chaud pour alluméeu....

Lance Amstrong, battu sur le tour par l’espagnol Alberto, a déclarer “le con t’adore”.... mois non plus . Schumi quant à lui, va remonter dans une Ferrari, pauvre Phelippe Massa, s’il savait que c’est Mickael qui a jeté le ressort sur la piste..., il lui a pourtant fait un clin d’oeil (enfin, comme il a pu le pauvre !)

Temps estival sur la France, température comprises entre 45° sur le Sud et 5° dans le Chnord !!, temps de saison on va dire, quelques chutes de neiges sont attendues pour le week-end sur la région centre

Très peu de méduses sur les plages (comme les vacanciers d’ailleurs)

Température de l’eau agréable, 28° en corse (merci les incendies), 23° dans le sud-ouest (sont bonnes mes huitres !!) et 10° à 18° sur le nord.
Mer calme à très mazoutée, creux de 1 à 10 mètres en fonction des pétroliers qui dégazent en mer.

Voilà des nouvelles qui devraient vous rassurer quelque peu, nous vous souhaitons bon vol, merci d’ouvrir la glace si vous fumez, nous vous recommandons de garder votre ceinture de sécurité bien attachée et de mettre votre gilet de sauvetage autour du cou en cas de subite panne.

Merci a tous de votre attention

Posté par lephenix à 10:34 - Commentaires [6] - Permalien [#]

27 mai 2009

Nouvelles

Pas souvent ici en ce moment, pas mal occupé par le boulot, changement de boss, méthode de travail qui change, remise en question, etc...

J'ai réussi à décrocher mon diplôme de garde-pêche, (l'exam n'était pas bien compliqué il faut dire aussi), j'attend la convoc du tribunal pour être assermenté et j'enfile ma belle tenue.

Mon but premier n'est pas de verbaliser mais de conseiller, sensibiliser les gens, protéger l'environnement et cette eau qui un jour fera défaut si on n'en prend pas soin.

Et puis peut-être au fil de l'eau... pourquoi ne pas en faire mon métier, qui sait... un rêve... pourquoi pas... why not !

Posté par lephenix à 08:49 - Commentaires [11] - Permalien [#]

23 avril 2009

Trucage ou Réalité ?

Image_2
Image_1

Posté par lephenix à 08:30 - Commentaires [7] - Permalien [#]

14 avril 2009

Pas mal...

Et vous, vous pensez quoi de la nouvelle page d'accueil de canalblog ?

Posté par lephenix à 07:18 - Commentaires [2] - Permalien [#]

31 mars 2009

Une page se tourne.....

10h25...... nous y voilà, je le savais mais ça me fait drôle.

Dans 5 minutes un nouveau boss prend les commandes.

Ce matin en arrivant, mon boss me dit "phenix c'est la dernière fois que tu sert la main à ton patron", un brin de nostalgie dans sa voix ce qui est normal.

Quand ils reviendront tout à l'heure il ne sera plus mon patron, on a fait un bout de chemin ensemble, il est arrivé il y'a 14 ans, n'y connaissait rien, construire des pavillons ou gérer une imprimerie... le fossé était grand, je lui ai appris.

J'appréhende l'avenir, ne pas avoir peur de l'avenir mais j'y pense néanmoins, le nouveau sera t'il à la hauteur, jeune patron, jeune génération... nouvelle mentalité qu'il impose déjà.

Sans doute le fait de mes 29 ans de boîte me font penser de la sorte... se remettre en question ? sans doute oui... mais à 44 ans !!

Enfin voilà, une page se tourne, un livre se referme... un de plus à ma collection...

Posté par lephenix à 10:29 - Commentaires [8] - Permalien [#]